accueil
accueil

prises de position
prises de position

voyages
voyages

lectures
lectures
liens
liens
archives
archives
écrivez-nous
écrivez-nous
quartier des gratte-ciel à Villeurbanne

Week-end
à
Lyon

(12 et 13 juin
2010)

projets à la Part-Dieu à Lyon

                    

Thème : des projets d'urbanisme pour le XXIème siècle

Le groupe, d'une vingtaine de personnes, est composé d'individus très volontaires (carnet et stylo prêts à l'usage). Certains habitent, ou ont étudié, enseigné à Lyon ; d'autres découvrent. Quels sont donc les grands projets en matière d'urbanisme pour la deuxième agglomération française, qui doit affirmer son rang de métropole européenne ? Quelles sont les clés d'un week-end réussi ?

1. Les grands axes :

Comment la deuxième commune du Grand Lyon (avec ses 200 000 habitants), Villeurbanne, va-t-elle tenter de renforcer l'attrait de son centre urbain et s'affirmer ainsi comme une ville à part entière ? Villeurbanne est un pôle original : elle se dote, en pleine crise économique, de gratte-ciels dans les années 1930. Plus qu'une recherche d'originalité, cette réalisation de Môrice Leroux résulte d'une volonté de démocratiser le centre ville. L'objectif est de le redessiner en renforçant l'offre de logements, de commerces de pied d'immeubles, de loisirs et d'équipements. Pour cela, il faudra étendre le quartier des Gratte-ciel au-delà du cours Émile Zola, artère majeure, restructurer l'habitat ancien, démolir, reconstruire.

Le réaménagement de la Confluence, partie de la presqu'île lyonnaise gagnée sur les eaux au XVIII ème siècle, conquise au XIX ème par l'ère industrielle pour connaître le déclin dans la 2 ème moitié du XX ème , reléguée au rang de faubourg entre une rivière et une autoroute, vise à valoriser un site singulier, au sud de la gare de Perrache, et à agrandir le centre de Lyon. La première phase des travaux est tour née vers la Saône : réaliser un quartier de centre ville équilibré ou sont privilégiés les modes de déplacement doux. En avant la marche à pied et le vélo dans les rues larges et arborées. Pour les fatigués ou les pressés, il y a le tramway qui dessert le quartier depuis 2005 et qui sera prolongé jusqu'à Gerland. La deuxième phase reste axée sur la construction de logements adaptés à toutes les catégories sociales, sur les activités tertiaires et les équipements de proximité. Il faut espérer qu'on fera appel à des architectes un peu moins innovants que ceux de la première tranche…

Dans le quartier de la Part Dieu , sur un ancien terrain militaire, s'est bâti entre 1958 et 1975 un centre décisionnel, qui est une foison d'immeubles, de tours plutôt mochardes. Il y a l'auditorium en forme de coquille, moche même si l'acoustique est une des meilleures d'Europe ; la cité administrative d'État, moche aussi, le centre commercial, lui, super-moche. Un peu plus réussies, la bibliothèque, la tour du Crédit Lyonnais (surnommée "le crayon") qui domine le quartier de ses 140 mètres. Quels projets pour ce quartier ?
- démolir la tour UAP , trop consommatrice d'énergie, et construire de nouvelles tours (il n'y a plus de limites de hauteur)
- restructurer l'axe autoroutier sur la rue Garibaldi qui constitue une rupture Ouest/Est dans le quartier, rétrécir le boulevard urbain en incluant des voies pour les bus et les vélos.
- séparer la Gare TER de la Gare TGV qui serait enterrée.

Dernier projet : les rives de la Saône, qui concernent 14 communes et 5 arrondissements. La mise en valeur de cette rivière-paysage, patrimoine de l'agglomération, doit être poursuivie grâce au dévelop­pement des usages "nature" (randonnée), de quartier (cheminement, jeux), récréatifs (pique-nique).

2. Pourquoi un week-end réussi ?

Grâce :
- aux qualités de l'intervenant : Julien, ingénieur en urbanisme, charmant, intéressant et très, très compétent : il sait tout, même les hauteurs des tours et le nom des architectes.
- à la manager : Micheline, superwoman aux multiples talents d'organisatrice et d'animatrice.
- au choix des lieux de "convivialité" : une brasserie célèbre, la brasserie Georges , adresse incontournable dont l'immense salle à manger est classée ; et un restaurant qui fait épicerie et comptoir : Comme chez Mathilde , rue Saint Jean, même si les menus faisaient fi de la diététique.

Les + :
- la visite des halles, un délice pour les yeux et les papilles.
- la balade en bateau mouche sur les rives de la Saône.

Les + - :
- le spectacle de l'école de l'opéra de Pékin : serrés comme des sardines, des crampes aux épaules et aux mollets, on attend l'averse bienfaitrice qui viendrait stopper nos supplices. Pour ceux qui n'ont pu se régaler des facéties chinoises, demandez à Isabelle qui se fera une joie de vous donner un aperçu du spectacle, crampes en moins…

Alors, au revoir Lyon, à dans 5 ans par exemple. On pourra :
- expérimenter le tram Part Dieu- Saint-Exupéry
- vérifier si les habitants de la Confluence ont amélioré leur crawl pour traverser à la nage la darse à la recherche de leur baguette de pain ou si la gare de Perrache est sortie de sa somnolence
- peut être finir la soirée devant un "mojito" au sommet du Crayon .

Pour finir, j'ai beaucoup aimé et beaucoup appris.

Marie-Christine Roux

 

Micheline et Julien nous ont préparé pour cette visite une petite bibliographie que vous pouvez consulter sur ce site. À propos de cette bibliographie, vous pouvez lire une soixantaine de pages très intéressantes de l'ouvrage de Charles Delfante La part-Dieu, le succès d'un échec en suivant ce lien, puis en cliquant sur "feuilleter" dans la colonne de gauche, et enfin sur "fullscreen".

Annie Carnat, qui nous a accompagnés le 12 juin, nous a fait parvenir quelques documents photographiques pris entre 2007 et janvier 2010 lors de stages organisés dans le cadre du plan académique de formation de l'académie de Lyon par Sylviane Tabarly (site Géoconfluences - ENS-LSH Lyon) et Sylvain Genevoix (Inrp).

Vous pouvez aussi voir ici des photos-souvenirs de notre excursion au soleil...

page précédente

Association des professeurs d'histoire et de géographie
Régionale de Dijon
URL : http://aphgbourgogne.free.fr
Dernière mise à jour : 25 novembre
2011

page suivante